Faut-il encore croire les revues scientifiques ?

Les journaux scientifiques les plus prestigieux, n’échappent pas à la course au scoop. Au risque de publier tout et n’importe quoi.

Source: tempsreel.nouvelobs.com

faut il croire encore les revues scientifiques ?

 

les revues scientifiques sont des revues essentiellement à  comité de lecture or il est en fait que nous avons oublié dans les conflits d’intérêts la question des comités de lecture et de la complaisance de certains scientifiques qui sont chargés de  relire, corriger les textes. 

 

Notre société française, plus encore que les américains qui déposent d’abord des brevets, est encline dans son microcosme scientifique à effectuer des publications. Cela dans le public a d’ailleurs été un principal facteur de notation et d’avancement des scientifiques. On peut reconnaître que Claude allègre avait pris conscience de l’ampleur de ce problème. (On publiait d’abord une invention et ce sont les autres qui s’appropriaient l’application industrielle)

 la consécration d’une carrière est mesurée à l’aune du nombre de publication dans des revues de haut niveau comme le Lancet ou Nature. Gage de réussite professionnelle évidente. Et de reconnaissance de la communauté

 

En médecine avec l’imperatif de l’innovation et  des besoins, la tentation est grande de publier très vite des éléments, cela était le cas pour le clonage, par exemple..mais d’autres exemples sont nombreux.

si je m’en tiens par exemple à l’archéologie, force est de constater que l’on apprend 15 ans plus tard qu’une demi mandibule d’un homo a été découverte dans la vallée du rift et analysée depuis lors par les équipes compétentes. La notion du temps n’est pas la même pour tout le monde. 

See on Scoop.itEthique et Toc !

Leave a Reply:

Your email address will not be published. Required fields are marked *